Vous êtes ici:-, Economie, Politique-Vers un hard Brexit ?

Vers un hard Brexit ?

La possibilité d’un Hard Brexit se profile de plus en plus. Quelles pourraient être alors, les conséquences en cas d’absence d’accord entre le Royaume-Uni et l’UE ?

Les entreprises et le milieu des affaires en général sont très frileux, l’incertitude de la situation n’entre pas dans leur échiquier. Les conséquences d’un non accord, pourraient être négatives à plus d’un titre, conduisant à la stratégie du repli sur soi et à la mise en place de mesures protectionnistes, avec la menace à plus ou moins long terme d’une désunion européenne totale, proche de la fission.

Les différents scénarios du Brexit avaient faits l’objet d’un dossier dans notre ITPEMAG de juin dernier. Si le Royaume-Uni pays dissident, ne trouvait aucun terrain d’entente, ce qui semblerait être le cas, au vu du rejet d’hier de la proposition présentée par Theresa May, les négociations échoueraient et la sortie pourrait être alors brutale, avec comme scénario possible, la suspension des quatre libertés : fin de la libre circulation des biens, des services, des capitaux et des personnes.

Le Royaume-Uni serait alors contraint d’adopter, dans l’urgence, des mesures législatives et des régimes fiscaux en faveur de l’entrepreneuriat, quitte à flirter avec le modèle du paradis fiscal. Tout serait fait pour séduire les entités IDE (investissements directs à l’étranger) de tout bord et conclure le maximum d’accords commerciaux avec des pays non membres de l’UE. Mais attention, l’ ESMA (l’Autorité européenne des marchés financiers) a déjà prévenue, qu’elle serait particulièrement attentive à la création de coquilles vides à l’étranger, en gros prévenir les sociétés britanniques qui seraient tentées de créer des coquilles vides dans l’UE, tout en conservant l’essentiel de leur activité outre-Manche, qu’elles seront dans le viseur. A bon entendeur

C’est le pire des scénarios, car il aggraverait les signes de désunion européenne au point d’aboutir à une instabilité économique croissante, faisant le lit d’une crise potentiellement majeure.

Le Royaume-Uni aurait alors, un statut comparable à celui de la Turquie ou du Canada : avec le retour de barrières douanières imperméables, il retrouverait sa souveraineté intégrale au risque de mettre à mal son commerce extérieur, son économie, et in fine sa stabilité politique ?

Nancy Wanot &  Lisa Bartolucci

By |2019-03-13T15:58:25+01:00mercredi 13 mars 2019|Actualités, Economie, Politique|

Laisser un commentaire