Vous êtes ici:-, Reportages-NS Concept, des crampons aux costards

NS Concept, des crampons aux costards

Costume de mariage années 30…
Du sur mesure à la fabrication
soignée dans des étoffes italiennes.

 

Nicolas Stevanovic a créé à l’été 2017 son entreprise de costumes sur mesure. Cet ancien footballeur professionnel a su trouver une formule qui séduit. Zoom sur une société en plein essor.

Qualité d’étoffe et excellent rapport qualité/prix, des chaussures à la chemise, lui ont permis un démarrage en trombe. Avec trois salariés et un showroom, NS Concept a comblé un manque à Nîmes et dans le sud de l’Occitanie. Ses six premiers mois d’existence, la société acquiert une réputation et un nombre de commandes surprenants. Tissus italiens, fabrication soignée en Serbie, un délai de 4 à 6 semaines est nécessaire du choix à la réception du pack. Un miroir virtuel vous projette dans le costume sélectionné, une gamme de variations mène à l’hyper personnalisation.

Sa marque à l’ombre des Arènes. Sportif malin, il habille les handballeurs de l’USAM et tisse un partenariat avec le club de rugby. NS Concept projette déjà l’ouverture d’une boutique lyonnaise en 2019 puis une deuxième, parisienne en 2020. Avec, entre temps, un clin d’oeil local et historique, puisque NS Concept coupe aussi des jeans sur mesure )

 

NS CONCEPT 13, RUE DES GREFFES, 30000 NÎMES. COSTUME 349 €.
CHEMISE 59 €. SOULIERS PERSONNALISABLE À PARTIR DE 289 €.

 

Je voulais un atelier pour mes propres créations où l’on se sente bien.

En un an, la petite société a pignon sur rue et développe un concept pratique mais rare dans le sud de la France. Fin 2018, ils en sont à plus de 2000 pièces commandées et fabriquées. NS concept c’est aussi l’histoire d’une reconversion réussie. Celle d’un footballeur professionnel et trentenaire qui a usé ses crampons en Seine-et-Marne, puis en sports-études à Auxerre et Dijon, sur les bancs d’une équipe du Jura ou encore en Allemagne. Nicolas, mis sur la touche pour cause de blessures, entame sa nouvelle vie en 2013. Du ballon rond au mètre ruban et à la belle étoffe, il n’y a qu’un pas de côté.

Amoureux des habits chics à titre personnel, le passage se fait en douceur. Il commence dans une maison devenue concurrente, comme conseiller styliste et responsable de magasin, les Nouveaux Ateliers. Deux ans plus tard et après une promotion refusée, il décide de voler de ses propres ailes et se lance, lui aussi, dans le costume sur mesure, pour homme et femme.

Mais à sa façon. « Je voulais un atelier pour mes propres créations où l’on se sente bien. », résume-t-il.

 

Florence Genestier

By |2019-01-23T10:03:18+01:00mercredi 23 janvier 2019|Entreprise, Reportages|

Laisser un commentaire