Vous êtes ici:-, Economie, Politique-L’index de l’Egalité Femmes-Hommes dévoilé

L’index de l’Egalité Femmes-Hommes dévoilé

L’égalité professionnelle est déclarée grande cause nationale du gouvernement, car les femmes sont encore payées 9 % de moins que les hommes à poste égal.

Muriel Pénicaud, a donc divulgué le 22 novembre dernier, « L’index de l’égalité femmes-hommes », afin de mettre en place des solutions visant à résorber les inégalités salariales, dans les entreprises de plus 50 salariés.

Quatre critères et une note de 100 points seront à atteindre à partir du 1er janvier 2020 pour les entreprises de 50 à 250 salariés. Concrètement, cet index s’articule autour de l’écart de salaire entre les femmes et les hommes à poste et âge comparable (40 points), l’augmentation de salaire des femmes par rapport aux hommes, que ce soit via une promotion ou une augmentation (35 points) ; pourcentage de femmes augmentées à leur retour de congés maternité (15 points) ; enfin le nombre de femmes dans les dix plus hautes rémunérations (10 points).

Au niveau du calcul, pour obtenir les 40 points maximums prévus, les entreprises devront, justifier 0 % d’écart de salaire entre les femmes et les hommes à poste et tranche d’âge comparable.

 Les primes de performances et avantages en nature seront compris dans la rémunération retenue, contrairement aux primes liées aux conditions de travail, primes de départ et de précarité.

 Les Dirrectes et des référents régionaux accompagneront les entreprises dans leur démarche pour les aider dans le calcul, si elles ne disposent pas d’un service RH.

 Les PME auront, elles, jusqu’au 1er mars 2020 pour publier cette note.

 Dès lors que le score sera inférieur à 75, elles devront mettre en application des actions visant à résorber les inégalités salariales. Plusieurs leviers seront alors à intégrer :

– allouer une enveloppe de rattrapage salarial pour diminuer l’écart de rémunération ;
– respecter la loi sur le congé maternité ;
– donner de façon équitable des augmentations individuelles ainsi que des promotions entre femmes et hommes ;
– créer un vivier pour assurer une juste représentation entre les femmes et les hommes à la tête de l’entreprise.

Source : Les Echos

By |2018-12-04T12:55:11+01:00mardi 4 décembre 2018|Actualités, Economie, Politique|

Laisser un commentaire