Vous êtes ici:-, Reportages-Les TPE embauchent mieux mais moins

Les TPE embauchent mieux mais moins

Au premier semestre l’U2P réalise son baromètre de l’embauche dans les entreprises de l’artisanat, du commerce de proximité et des professions libérales, en partenariat avec l’institut I+C

Il est à noter que les TPE ont ralenties de 6 % leur nombre d’embauches sur les six premiers mois de l’année (22 % contre 18 %). Ceci s’expliquerait par une certaine fébrilité à augmenter leur team (71 %), qu’à une baisse d’activité (26 %).

Un bon point pour ces petites entreprises, car l’enquête démontre un accroissement du nombre de CDI, 54 % des recrutements effectués durant ces six premiers mois, contre 45 % l’an dernier, et un recul de 11 points des CDD passant de 50 % à 41 % sur un an.

Un maigre constat, malgré une campagne de communication nationale, quant aux contrats d’apprentissage et de professionnalisation qui restent stables à 4 %.

Les difficultés de recrutement ressenties par les TPE, sont essentiellement tournées autour des problèmes de qualification (70 %) et surtout du manque de candidatures (63 %).

Sur ce dernier point, Pôle Emploi a réalisé une étude pour déceler les secteurs qui embauchent le plus, et ceux où les recrutements ont été difficiles. Il apparait que les métiers manuels trouvent peu preneurs dans les offres d’emplois, ou éprouvent des grandes difficultés dans le processus de recrutement ; les besoins concernent des métiers comme charpentiers (86%), couvreurs (79%), chaudronniers (79%) en tête de gondole. Plus surprenant les dentistes arrivent en 5ème position des recrutements compliqués avec 78 %.

En contrepartie, les viticulteurs, arboriculteurs, serveurs sont des métiers plus recherchés avec 128 830 projets de recrutement pour les premiers, et 89 804 pour les métiers de service réservés à la restauration et hôtellerie.

By |2018-09-11T20:42:28+01:00mardi 11 septembre 2018|Actualités, Reportages|

Laisser un commentaire