Vous êtes ici:-, Politique-Le Cese veille aux nombreux dysfonctionnements

Le Cese veille aux nombreux dysfonctionnements

Edouard Philippe, Premier ministre, a saisi le Conseil économique social et environnemental en juillet dernier sur la question du travail, dans une lettre adressée au Président du CESE, Patrick Bernasconi. 

L’impact des mutations technologiques, les nouvelles formes d’organisation du travail, le bien-être, la santé et la sécurité sont au cœur de la réflexion demandée par le premier ministre, au moment même où une étude indique que les pouvoirs publics ne sont pas suffisamment à l’écoute de la société civile.

 Souhaitant que le CESE établisse un état des lieux sur la perception des jeunes actifs et des futurs jeunes actifs, salariés, demandeurs d’emploi, agents publics, chefs d’entreprise, Edouard Philippe explique : « Je souhaite que vous puissiez dégager les principaux leviers susceptibles d’améliorer pour tous l’accès au marché du travail et le développement des parcours professionnels« .

 Ceci vient à point nommé ; en effet d’après une étude menée conjointement entre le Cese et l’IFOP entre avril et juin 2018, les relations entre la société civile et les pouvoirs publics sont jugées défectueuses.

86 % des adhérents du Cese, composés de personnalités associées, de membres désignés par les principales associations de France, de syndicats de salariés, d’organisations patronales et de nombreux acteurs de la société civile, estiment que le Gouvernement et le Parlement n’écoutent pas suffisamment la société civile.

 90 % jugent même que les pouvoirs publics devraient être plus à l’écoute de cette dernière.

 C’est donc tout naturellement que les adhérents se sont prononcés pour un renforcement du rôle du CESE dans la vie démocratique de notre pays, faisant écho à l’opposition au sein de l’Assemblée Nationale.

 Cette dernière a qualifié, à plusieurs reprises, le fonctionnement de la gouvernance du Président Emmanuel Macron, de « monarchie républicaine ».

By |2018-08-03T06:53:44+00:00vendredi 3 août 2018|Actualités, Politique|