Vous êtes ici:-, Reportages-L’Artisanale du cachemire ; une réussite discrète

L’Artisanale du cachemire ; une réussite discrète

Interview du Directeur Général, Patrick Ducros

L’entreprise fêtera ses 30 bougies en novembre prochain, sur fond de belle aventure humaine. Son secret : la qualité matière et un savoir-faire français reconnu à l’international. Une philosophie au centre de l’échange.

« Sommes-nous vraiment arrivé à la fin de cette crise sanitaire ? » s’exprime Patrick Ducros. Il se dit artisan, nous dirions presque, maître artisan, tant ses produits sont bichonnés par les petites mains qui les confectionnent. Les pièces de cachemire sont réalisées à Saint Martial, en Cévennes, dans le berceau de la soie et des vers à soie, bien connus sur le bassin cévenol.

Patrick Ducros est un passionné passionnant, à tel point que l’on oublierait presque que notre sujet porte sur le reprise d’activité après Covid. Fermée durant deux mois, l’Artisanale du Cachemire a repris en mai dernier, avec une bonne nouvelle, comme l’indique son propriétaire : « je suis surpris par le soutien sans faille de notre clientèle, qui a souhaitée rapprocher ses commandes ; résultat une reprise rapide et un soutien financier, après cette période difficile. Je les remercie, ce n’est pas si courant… ». Une clientèle essentiellement de quinquagénaires, CSP +, portant haut leur choix de fabrication de produits français, qui suit l’entreprise en direct, puisque celle-ci ne dispose ni de site web, ni que réseaux sociaux.

Le plan de soutien du gouvernement vis-à-vis du secteur textile, doit être salué explique Patrick Ducros ; « cela a ainsi évité des licenciements de masse, comme en Angleterre où le secteur enregistre la perte de 240 000 emplois.  Le chômage partiel a été nécessaire, et lorsqu’une action est positive, il faut le dire ! ».

Six emplois ont pu ainsi être maintenus, six personnes formées au savoir-faire particulier de l’entreprise, où le dirigeant n’a même pas demandé de soutien financier bancaire ; « les critères bancaires n’étaient pas ceux des entreprises mais des banquesA l’inverse, le BFR Occitanie, les communautés de Communes et le Département ont été bien plus efficaces et présents ».

L’artisanale du Cachemire espère arriver au CA de 2019 d’ici fin 2020, si les commandes continuent à arriver ainsi, tout en sachant que 2019 a été une année compliquée due aux divers mouvements sociaux. Travaillant sur des teintures végétales pour une préservation accrue de l’environnement, mais également sur un projet de Route de l’Excellence, Patrick Ducros n’a certainement pas fini de nous surprendre.


Crédit photo – Artisanale du Cachemire

By |2020-09-25T13:37:51+01:00samedi 18 juillet 2020|Actualités, Reportages|

Laisser un commentaire