Vous êtes ici:-, Entreprise, Politique-L’agritourisme et sortie de crise ?

L’agritourisme et sortie de crise ?

L’agritourisme a subi des pertes mensuelles supérieures à 5000 € pour 1/3 des exploitations en France, avec en pole position les fermes auberges et les fermes auberges ; conséquence immédiate 20 % de suppressions d’emplois.

D’une part le dispositif d’aides mis en place par le gouvernement, a été vécu comme peu accessible par la plupart des exploitants, 37 % n’ont pas eu accès aux aides, et 47 % n’étaient pas « éligibles ».

Des propositions ont aussitôt été émises par les chambres d’agriculture qui sont aux cotés des exploitants depuis des décennies. Parmi elles, l’exonération ou le report des charges, la possibilité d’étalement de la dette et le renforcement de la trésorerie par des prêts garantis avec une vigilance particulière sur les exploitations déjà en difficultés, avant la crise.

Pour le secteur de l’agritourisme, les propositions émises sont des aides à la communication et aux investissements pour la reprise, en les intégrant dans les plans de relances touristiques régionaux, tout en valorisant l’offre agritourisme notamment avec les CRT.

D’autre part, une prise en charge financière (par les collectivités) pour les fermes pédagogiques serait fortement appréciée, par les acteurs économiques mêlant agriculture et tourisme.

Les chambres d’agriculture sont les passerelles nécessaires pour aider, conseiller et promouvoir les mesures citées.

Par |2020-09-25T13:34:04+01:00mercredi 15 juillet 2020|Actualités, Entreprise, Politique|

Laisser un commentaire