Vous êtes ici:-, Reportages-Gaz : la filière retrouve ses couleurs

Gaz : la filière retrouve ses couleurs

La diversification des sources, le biogaz en expansion rendent les professionnels optimistes pour les prochains hivers.  Philippe Pasula, directeur territorial GRDF pour le Gard, malgré la
crise énergétique entraînée par la guerre en Ukraine, se montre confiant.
 
Les approvisionnements français en gaz ont été réorientés et les stocks redevenus similaires à ceux d’avant-crise. « Nous avons plus de trois mois et demi de réserve. Nous avons sécurisé notre approvisionnement », avance Philippe Pasula.
Un oeil sur les tarifs, le responsable précise que ces derniers se sont assagis. En octobre, le mégawattheure de gaz atteignait 120 € alors qu’il avait dépassé le prix record de 350 € en mars 2022.
Cet hiver 2022-2023 devrait se dérouler sans incident. Les coupures hivernales, pour le gaz, ne sont plus à craindre. « Les opérations de délestage, étudiées tous les ans, ne concernent que les très gros industriels. Les patrons de PME ne seront en aucun cas affectés ».
La multiplication des projets et réalisations en cours d’usines de méthanisation rend le directeur territorial gardois optimiste. « 2017 était la première année d’injection de biogaz dans le réseau avec seulement 44 sites en France. En 2021, on comptait 365 sites. On assiste aujourd’hui à un véritable décollage de la filière dans le pays, qui peut nous garantir une fourniture en continu et une part d’autonomie bienvenue ».
Philippe Pasula directeur territorial GRDF pour le Gard
Par |2023-01-05T15:02:44+01:00vendredi 4 novembre 2022|Actualités, Reportages|

Laisser un commentaire