Vous êtes ici:-, Entreprise, Politique-Depuis le 15 mars 2019, le FAFCEA refusait toute nouvelle prise en charge de formation des professionnels de l’artisanat. Aujourd’hui, ces derniers ont enfin obtenu gain de cause.

Depuis le 15 mars 2019, le FAFCEA refusait toute nouvelle prise en charge de formation des professionnels de l’artisanat. Aujourd’hui, ces derniers ont enfin obtenu gain de cause.

La formation continue des professionnels de l’artisanat est un droit au titre duquel les artisans cotisent chaque année. En février 2019, au prétexte d’un « bug » informatique, les instances dirigeantes du Fonds d’assurance formation des chefs d’entreprise artisanale (FAFCEA) ont décidé de suspendre toute nouvelle prise en charge à compter du 15 mars 2019.

Cela fait donc deux mois que des milliers d’artisans ne peuvent faire valoir leurs droits, sachant que la formation continue est aussi une obligation professionnelle de condition d’exercice de leur activité pour un certain nombre d’entre eux.

Il reste désormais à définir les conditions de maintien du financement de la formation continue des artisans, alors que 170.000 d’entre eux ont manifesté leur refus d’une double cotisation, source de l’intégralité des difficultés financières du FAFCEA.

Le Syndicat des Indépendants (SDI), organisation interprofessionnelle patronale, dédiée à l’ensemble des entreprises de moins de 20 salariés, avait considéré comme « illégitime le temps de réaction du FAFCEA malgré l’action rapide des pouvoirs publics ». Il « se félicite que a pression exercée sur les instances dirigeantes du FAFCEA aient ramené la raison au sein de ces dernières. » 

La reprise des engagements financiers concernera les demandes reçues à compter du 16 mars 2019. Les conditions de prise en charge sont disponibles sur  www.fafcea.com

By |2019-05-17T14:35:19+01:00vendredi 17 mai 2019|Actualités, Entreprise, Politique|

Laisser un commentaire